La France et le gouvernement MACRON déroulent le tapis rouge à l’une des dictatures les plus anciennes du monde : LES GNASSINGBE DU TOGO

Une forte délégation du gouvernement togolais avec à sa tête Faure GNASSINGBE est actuellement en visite d’Etat en FRANCE. Le collectif TogoDebout et toute la communauté togolaise de France, sont consternés par cette manifestation d’une relation coupable de plus de 50 ans avec une dictature dynastique, clanique et sanguinaire.

Télécharger le communiqué 

Eyadema GNASSINGBE a installé pendant 38 ans un pouvoir autocratique brutal, après avoir assassiné le seul président démocratiquement élu du TOGO : SYLVANUS OLYMPIO.

Son fils Faure GNASSINGBE a pris le pouvoir à sa suite en 2005, dans un bain de sang, et en violation totale de la constitution.

A la tête d’un état mafieux et corrompu, il n’a jamais organisé des élections équitables, libres et transparentes. Il est partie prenante dans une corruption active pour laquelle Vincent BOLLORÉ a plaidé coupable.

Par ce rappel, au président MACRON, à l’opinion française et internationale, TogoDebout tient à dénoncer vigoureusement cette réception.  Celle-ci entérine le contraire des principes et valeurs de la République Française. Elle encourage ainsi les autocrates et dictateurs, notamment en Afrique, qui réduisent leurs peuples à la misère, les exposent aux fléaux de notre temps et offrent pour seules alternatives à la jeunesse, l’immigration ou l’enrôlement dans les rangs du terrorisme ou du crime organisé, faute de perspectives.

Le collectif TogoDebout exhorte le président MACRON à porter partout en Afrique, comme ailleurs, les valeurs de liberté, d’égalité et fraternité. 

Togolais, que viennent les tyrans, ton cœur soupire vers la liberté.

TogoDebout jusqu’au bout …

Fait à Paris, le 9 Avril 2021

Pour TogoDebout,
Le coordinateur général
Karl GABA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.